• Courons vite dans les prés,

    Le printemps est arrivé !

    Allons cueillir dans les fourrés

    Un brin de muguet parfumé.

     

    Finis les feux de cheminée,

    C'en est assez de grelotter !

    On veut chanter, on veut danser

    Dans la douceur retrouvée.

     

    le lapin sort de son terrier,

    L'écureuil retrouve son agilité,

    Le papillon vole au vent léger,

    La libellule est très en beauté !

     

    Un petit rayon de soleil,

    Le bourdonnement des abeilles,

    Les petits oiseaux dans la treille,

    Le printemps est une pure merveille !

     


    votre commentaire
  • Maître corbeau sur un arbre perché

    Tenait en son bec un fromage.

    Maître renard, par l'odeur alléché,

    Lui tint à peu près ce langage :

    "Hé ! Bonjour, Monsieur du Corbeau.

    Que vousêtes joli ! Que vous me semblez beau!

    Sans mentir, si votre ramage

    Se rapporteà votreplumage,

    vous êtes le phénix deshôtes de ces bois".

    A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie;

    Et pour montrer sa belle voix,

    Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.

    Le renard s'en saisit etdit :"Mon bon monsieur,

    Apprenez que tout flatteur

    Vit au dépens de celui qui l'écoute :

    Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute."

    Le corbeau, honteux et confus,

    Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

     

    Jean de la Fontaine

     


    votre commentaire
  • LUNDI matin,

    l'emperreur, sa femme et le petit prince

    sont venus chez moi

    pour me serrer la pince.

    Mais comme j'étais parti,

    le petit prince a dit :

    puisque c'est ainsi, nous reviendrons MARDI !

     

    Mardi matin ....

     

    Mercredi matin ...

     

    jeudi matin ....

     

    vendredi matin ....

     

    samedi matin ....

     

    dimanche matin ...


    votre commentaire
  • La cigale et la fourmi

     

    La cigale ayant chanté tout l'été,

    Se trouva fort dépourvue

    Quand la bise fut venue :

    Pas un seul petit morceau

    De mouche ou de vermisseau.

    Elle alla crier famine

    Chez la fourmi sa voisine,

    La priant de lui prêter

    Quelque grain pour subsister

    Jusqu'à la saison nouvelle.

    "Je vous paierai, lui dit elle,

    Avant l'Oût foi d'animal,

    Interêts et principal."

    La fourmi n'est paspréteuse

    C'est la son moindre défaut

    Que faisiez vous au temps chaud ?

    Dit-elle à cette emprunteuse.

    - Nuit et jour, à tout venant,

    Je chantais, ne vous déplaise.

    Vous chantiez ? J'en suis fort aise.

    Eh bien ! dansez maintenant.

     

    Jean de La Fontaine

     


    votre commentaire
  • Une fourmi

     

    Une fourmi de dix-huit mètres

    avec un chapeau sur la tête

    Ca n'existe pas, ça n'existe pas.

     

    une fourmi trainant un char,

    plein de pingouins et de canards,

    Ca n'existe pas, ca n'existe pas !

     

    Une fourmi parlant français,

    parlant latin et javanais

    Ca n'existe pas, ça n'existe pas.

     

    Et pourquoi pas ?

     

    Robert Desnos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique